• 11 Commentaires

Les Européens, Internet et le web 2.0

A travers mon travail, j’ai la
chance d’avoir accès à des études intéressantes sur les us et coutumes des consommateurs Vs Internet en Europe. Celle que je viens de découvrir en provenance de Forrester et qui date de
juin 2007 est tout spécialement pertinente.

Ainsi, nous
savons tous que l’implication de chaque pays dans le web 2.0 est dépendante de
la pénétration de l’Internet haut débit.
Il faut donc, avant toute chose, considérer
qu’encore 25% des internautes allemands passent par une connexion RTC, 58% des
français sont régulièrement sur le web tandis que la moyenne européenne est de
55 % (40% en Espagne et 44% en Italie) mais surtout ne sommes pas tous égo face
aux différents « outils » que nous offre le 2.0 ! En somme, nous
ne nous intéressons pas aux mêmes choses sur le web.

Sans vous
dévoiler l’ensemble de l’étude, en voici un des slides qui me semble très
explicits !

Social_computing

 

 

Ce qui est clair
c’est que le blogging en Allemagne et en GB est vraiment faible mais à ma
grande surprise les Français ne sont pas très férus dans les réseaux sociaux
(pourtant entre les copainsdavant, les Myspace, les likedin, viadeo et autres
facebook…), dans les podcast (Vinvin, Zazon attendent toujours des amis) et les
flux RSS…
Pour découvrir ce
type d’étude, n’hésitez pas à aller sur le site de Forrester (les études sont
payantes cependant).

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Comments :

  1. Cédric wrote…

    Pour rajouter un élément sur le cas allemand (qui vaut aussi pour quelques autres pays européens d’ailleurs), il existe meme encore des connexions ADSL à la minute! Dans ces conditions, on est certainement encore moins tenté de bloguer. 🙁 A fortiori dans un pays où l’on affectionne moins le bavardage qu’en France.

  2. T@blogosphère wrote…

    Très intéressant en effet.

    Juste une question: l’étude a été faite sur combien de personnes?

    En ce qui concerne ton étonnement sur les « les Français ne sont pas très férus dans les réseaux sociaux » peut-être cela vient du fait que l’on vivote dans un milieu (blogosphère) dans lequel les chiffres seraient bien supérieurs dans ce domaine…?

  3. Olivier wrote…

    Pour l’aspect réseau social, nos con-patriotes qui abusent de skyblog ont l’air de s’en con-tenter.
    Perso, à force de l’avoir vu et revu autour de moi, je pense que Skyblog rempli le rôle « socialisant » (mais en beaucoup moins bien obv) de facebook. Par contre, myspace ça cartonne non?

  4. greg wrote…

    Cedric > merci pour cette info
    T@blogosphère > ca n’est pas faux
    Olivier > Myspace oui mais pour combien de temps ? C’est quand même pourri ce truc, non ?

  5. Mox Folder wrote…

    Greg « copain d’avant » tu rigoles ? Justement c’est très révélateur du retard français en matière de réseaux sociaux.

    En france on a copain d’avant (presque 0 innovation depuis plus de 5 ans, depuis que je suis inscrit dessus et payant qui plus est), ailleurs ils ont Facebook.

    Pour ma part je pense qu’en France on est beaucoup moins techno/geek que dans d’autres pays comme aux USA par exemple (et je parle de l’ensemble de la population, pas juste d’un panel d’internautes early adopters), ce qui explique le retard sur les réseaux sociaux et le flux RSS.

  6. Mathieu wrote…

    Le problème des blogs et tout ce qui touche au WEB 2.0 en France est le manque de clarté et de comprehension. Pour faire parler de lui un nouveau site est obligé de parler « aux geeks » et connaisseurs des nouvelles technologies, disons que seulement 0.001% de la population l’est, le reste ne comprend rien à ce langage. Bref tous les sites web 2.0 font tendance avec des mots anglais qui donnent un air cool. Les gens préfèrent 100 fois lire quelque chose qu’ils comprennent plutôt qu’un florilège de geeks, rss, feed, troll, je check mes mails gnagnagna. On risque d’aller vers un web réservé aux élites, et ca ne sert à rien…

  7. greg wrote…

    Mox Folder > les chiffres parlent pour toi effectivement
    Mathieu > je pense que des sites comme linkedin, viadeo ou facebook ne sont pas particulièrement designé pour les brutes en informatique, non ?
    Peut être que je suis déjà trop dedans pour me rendre compte..

  8. Mathieu wrote…

    Je crois que Linkedin n’est pas dispo en Français, donc pour que ca represente un interêt il faut avoir un profil professionnel intéressant et parler anglais…donc ca limite le champs des possibles. Très franchement même moi j’ai du mal à voir leur utilité…tu es peut-être trop dedans et moi trop en dehors! Mais si cet après-midi je parle des réseaux sociaux à mon patron chez Jean Lefebvre, il me demandera à quoi ca sert et pourquoi il devrait prendre de son temps pour utiliser ces outils.

  9. greg wrote…

    Mat > tu n’as pas faux, Linkedin n’est pas en Francais et touche principalement les CSP+
    Par contre, si tu veux qu’on t’aide à expliquer à ton patron à quoi cela sert, nous sommes formateurs officiels de Stratégies 🙂

  10. Harold wrote…

    Le top 3 des pays qui font du social networking parlent couramment les deux premières langues US. Sachant que les sites de networking sont pour la plupart américains…

    Aux US plus personne ne veut aller sur Myspace alors qu’en France on pense que c’est super dans le coup… 🙂

    En France la réticence à l’anglais est encore grande (je suis étonné de toute la francisation de services web2.0)

    Je ne crois pas que l’Europe soit moins techno geek, c’est juste qu’elle est vieille et n’a pas de dynamisme au niveau économique (l’exemple de copainsdavant est une belle illustration), n’oubliez pas: Le boss de Facebook a 23 ans.

    Bon en même temps il a pas de revenus encore alors que les abos de copainsdavant… ^^

  11. greg wrote…

    Harold > Ton analyse est vraiment intéressante. Merci de ton commentaire