• 24 Commentaires

Pourquoi l’argent est il un sujet tabou chez les français ?

Cochonfric

Tel est le
titre de l’article que j’ai lu sur le site de TNS Sofrès et je l’ai trouvé
particulièrement pertinent car pour moi l’argent n’est pas vraiment tabou mais
je remarque chaque jour que c’est un sujet que l’on ne peut que difficilement
aborder dans notre beau pays.

 Janine Mossuz-Lavau, directrice de recherche au CNRS a développé une
étude complète sur le sujet et a donné une interview a TNS Sofres à cette
occasion.

Elle voit 3
raisons principales à ce phénomène :

 Nous
venons tous du monde rural (au moins à 3 générations) : image de l’argent
caché sous les matelas pour faire face aux mauvaises récoltes. Le mot d’ordre
était alors : « ne pas en parler pour ne pas se le faire voler »

 Notre
culture est principalement chrétienne et on prête à Jésus cette citation bien
connue : « Il est plus facile pour un chameau de passer par le chas
d’une aiguille qu’à un riche d’entrer au paradis ». Bref la religion
catholique est une religion de pauvre, et l’argent n’y es pas vu comme une
chose honorable.

 Le
Marxisme a un poids certain dans notre société. Pour une partie de la gauche,
l’argent reste synonyme d’aliénation et le profit n’est pas vu comme une bonne
chose…

Et vous quel rapport entretenez vous avec l’argent ?

Un bon témoin est de savoir si vous savez précisément combien gagne vos
amis les plus proches ?

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Comments :

  1. sylvie wrote…

    je trouve aussi que l’argent en France est tabou. Effectivement je ne connais pas ce que gagne des personnes qui me sont prochent et avec qui je discute en général de nombreux sujets sans qu’il y est d’interdit. Mais le fait de savoir combien ils gagnent où ce qu’ils possèdent serait-il un bien ? Les pays (comme les USA ) où l’argent est au centre de nombreuses conversations est-il mieux ?

  2. Ed'n blog wrote…

    C’est vrai que c’est encore tabou mais il me semble que c’est de moins en moins le cas. Les tretenaires semblent plus open que leurs grands frères ou parents à échanger sur le sujet. Peut etre la culture US qui nous a aidé : là bas, tu es fier de ton salaire… le « how much do u weight »… Je connais les salaires de mes proches et ils connaissent le mien. Pas de soucis avec ça.

  3. Coralie wrote…

    Je pense que l’éducation a une part très importante dans notre rapport à l’argent…je ne connais pas le salaire de mes proches et à vrai dire je m’en moque, par contre je n’ai aucune gêne à parler de mon salaire, à contrario, en prenant du recul, je me rends compte que j’ai tendance à justifier et minimiser l’achat de notre dernière voiture, la construction de notre maison etc… en fait je devrais peut-être consulter… :)))

  4. Coralie wrote…

    D’ailleurs, pour ceux que cela intéresse, je gagne 955,47 € pour un 28h/semaine 😉

  5. e-cedric wrote…

    J’ai l’impression que les mêmes raisons peuvent conduire à la fois à taire ou à dire sa rémunération.
    Marx, qui n’était ni marxiste ni communiste, rappelons-le, dis simplement que l’argent est un « langage » (un hiéroglyphe pour être exact) qui ne traduit pas la réalité des relations entre les hommes (presque tous prolétaires, ce qui ne veut pas dire pauvres).
    Donc, soit on dit fuck au système capitaliste en dévoilant ses revenus, soit on protège notre « humanité » en ne dévoilant pas notre rémunération.
    Ou, of course, comme les américains dans un esprit très capitaliste, on dévoile son salaire en rendant en qque sorte réelle « l’abstraction » qu’est l’argent.
    Un peu simpliste l’analyse de la miss du CNRS, non ?
    J’fais la moitié du chemin : je ne descends jamais mes honoraires sous 1000 euros HT la journée. Dans quel camp suis-je ?

  6. Laurence wrote…

    Pour répondre à ta question… Je n’ai aucune idée de l’argent que peuvent gagner mes amis car je n’en ai rien à faire ! Ouais, parfaitement… Je n’ai jamais eu envie de leur poser la question.
    Par contre, je réponds si on me demande mon salaire… Voilà ! (ceci dit, c’est comme toute question… tout dépend comment est posé la question !!!) 🙂

  7. Thierry wrote…

    Et toi, tu gagnes combien ? Et, oh, je rigole… De toute manière l’argent c’est très vulgaire, non ?

  8. wrote…

    zéro tabou pour moi, et oui, je sais quels sont les salaires de mes amis proches 🙂
    Marrant comme ceux qui me sont proches partagent ce zéro tabou aussi… Ou peut-être est-ce juste avec moi ?

    On se motive mutuellement pour aller demander des augmentations quand on les mérite mais qu’on n’ose pas aller les demander !

  9. greg wrote…

    Vous avez tous l’air assez libéré avec le sujet, vous donnez tord à cette pauvre Janine…
    Mais effectivement chez les jeunes l’argent est de moins en moins tabou je crois.
    Savoir combien ses amis gagnent n’est pas une information intéressante en soit, c’est juste pou rmontrer que même si on parle toujours d’argent (putain c’est la dech ce mois ci…), on met rarement des chiffres derrière.
    E-cedric > tu pousses l’analyse, pas mal 😉 Pour répondre à ta question, tu me sembles être dans le clan « tabou » (ou pas 🙂
    Thierry > je pourrais le dire facilement mais pas ici sur mon blog…
    Gé > on est pareil je crois 🙂

  10. Ludi wrote…

    Eh bien pour ma part, c’est en parlant salaire avec un collègue au profil strictement identique au mien, que je me suis rendue compte à l’époque que j’étais payée 150€ de moins que lui !! Probleme de gonades absentes entre les jambes ?? Quoi qu’il en soit, je suis partie réclamer mon dû sur le champ mais le collegue en question refusait que je parle de son salaire pour argumenter ma demande :/

    Ah le monde de l’entreprise ! 😀

  11. Ludi wrote…

    Eh bien pour ma part, c’est en parlant salaire avec un collègue au profil strictement identique au mien, que je me suis rendue compte à l’époque que j’étais payée 150€ de moins que lui !! Probleme de gonades absentes entre les jambes ?? Quoi qu’il en soit, je suis partie réclamer mon dû sur le champ mais le collegue en question refusait que je parle de son salaire pour argumenter ma demande :/

    Ah le monde de l’entreprise ! 😀

  12. ludi wrote…

    Ah merttt, pardon pour le double com’ 😉

  13. e-cedric wrote…

    Sans doute un peu tabou chez moi en effet.
    😉
    J’constate souvent que le montant de mes honoraires (50% vont dans mes fouilles, grosso modo, j’suis freelance en portage) fait vite croire que je gagne 10 000 euros par mois.
    Ben non. Mais, si je veux, je peux (plus de formation par exemple). J’ai juste plus de vie dans ce cas (1 journée de 8 heures vendue = 2 à 3 journées de boulot pour de vrai).
    >Ludi : j’m’étais pas mis à la place d’une fille, c’est vrai que pour les discriminé(e)s en général, c’est très important de savoir.

  14. Miss Blablabla wrote…

    Mon rapport à l’argent ? Simple: plus j’en gagne, plus je peux en dépenser. Et donc mieux je cultive ma futilité, indispensable en ce bas monde (la pure réponse de connasse, en somme).

  15. Jordane wrote…

    Mon rapport avec l’argent : j’arrive à sauver 50€ par mois.
    Dur. 1200€net pour moi..pour un boulot en architecture c’est beaucoup sous-payé. Mes amis gagnent plus, mais je suis adepte du « trop bon, trop con », et j’en suis champion du Monde.

  16. greg wrote…

    Miss3bla > j’adore tu es trop forte
    Jordane > ben c’est déjà ca, 50 €, moi je gagne plus et je suis à poil tous les mois, je ne sais pas ce que je fou…(si je sais, je suis comme Miss 3 bla en vrai 😉
    E-consultant > ravi de te voir par ici et euh….si je parle de tes stick sur mon blog… tu peux bien m’en filer un non ????

  17. Nina wrote…

    Bon, j’amène ma pierre à l’édifice, j’aime donner mon avis quand on me le demande. Même quand on me le demande pas, d’ailleurs!! 😀

    Perso, je veux gagner de l’argent. Suffisamment pour en vivre bien sans que ça devienne non plus une obsession. Je veux ne pas avoir à me priver, dans la limite du raisonnable, ne pas devoir compter sous par sous mon budget, pouvoir me faire un resto entre copains si j’ai envie…

    Pourtant, vouloir un salaire conséquent, c’est mal vu. Il ne s’agit pourtant pas de cupidité. Mon loyer s’élève à 600 euros pour 27 malheureux m². Si je veux vivre correctement, autant dire que le SMIC me suffira pas. Surtout que j’ai pas fait 7 ans d’études et obtenu mon fuckin master 2 pour un simple SMIC. Avec mon diplôme et mes niveaux de compétences, un employeur m’a dit que je devais réclamer 1800 brut. L’autre jour, j’ai postulé pour un taff où il fallait donner nos salaires souhaités, j’ai dit entre 1500 et 1800 brut, j’étais bien en dessous de la moyenne. Comme quoi…

    Franchement, demander à être payée à hauteur de mes compétences, ce n’est ni de la cupidité ni de l’avarice, juste une exigence raisonnable. Sauf que parler argent, négocier son salaire, en donner même le chiffre à ses amis, ça fait frémir. Alors que tout travail mérite salaire… Et que si j’avais eu un bon salaire, j’aurais pu louer ton appart qui avait l’air top quand meme.

    (me suis un peu égarée, là…)

  18. greg wrote…

    Nina > non non tu es en plein dedans et je suis 100% d’accord avec toi.
    Je ne connais pas trop le salaire des journalistes mais ne te laisse pas faire et demande toujours plus !!!
    Et merci pour l’appart 🙂

  19. Antoine wrote…

    Très intéressant. Je parlerais de culture catholique plus que chrétienne. Dans la religion protestante, le rapport à l’argent est différent, la réussite économique et financière est mieux valorisée.

    Je vois que tu betateste Joost. Aurais-tu le bon coeur de m’y inviter ? Merci d’avance,

  20. greg wrote…

    Je ne peux pas t’inviter malheureusement…mes invitations ont pris fin il y a 1 semaine…