• 15 Commentaires

L’interdiction de fumer dans l'entreprise !

Comme demain vous serez noyés d’informations sur l’arrêt de la cigarette dans les lieux publics, je préfère faire une note aujourd’hui.

Je trouve vraiment intéressant de voir comment les entreprises vont gérer l’interdiction de fumer dans leurs locaux, en particulier dans les sociétés importantes qui ont toutes des pièces dédiées pour les fumeurs.

Je vais prendre exemple sur la mienne, je trouve que mon entreprise gère vraiment bien cette interdiction.

Tout d’abord en transformant les salles fumeurs en salles consacrées au développement durable, où de l’information sera délivrée et où les collaborateurs pourront remettre tous les produits récupérables (pile, chargeurs de portable, bouchon…).

Par ailleurs, des conférences seront animées par un tabatologue pour expliquer les techniques pour arrêter de fumer et ils ont également mis en place un remboursement de 50% des dépenses liées aux produits censés vous aider à vous arrêter de fumer (patchs et autres…).

Et puis, au cas où vous ne l’auriez pas vu, je vous remets la vidéo qui avait été faite par des personnes de 20 minutes sur l’interdiction de la cigarette, c’est tout simplement excellent !

Et vous dans votre entreprise, comment ca se passe ?

  • 6 Commentaires

It's not too late.com : l'écologie se mets au buzz

Itsnottoolate_2En voyant ce stickers, vous pourriez penser qu’il s’agit d’un affichage sauvage pour la sortie du nouvel album de Norah Jones aujourd’hui dans les bacs mais en fait, le sujet est un peu plus grave, il fait d’ailleurs la une de la plupart des quotidiens aujourd’hui : l’écologie !

Vous aurez sans dote noté comme l'écologie est au centre de l'actualité, entre Nicolas Hulot et son pacte, Bush et sa nouvelle pseudo lutte, la rencontre aujourd’hui à Paris autour de ce même thème…

L'écologie est à la mode et quand l'écologie suit la mode marketing, qu'est ce que cela donne ?

C’est Julio qui a relaté cette opération, en effet, dans les rues de Lille il a pu retrouvé une campagne d'affichage sauvage pour un nouveau site web : it's note too late !

Le stickers est plutôt sympa et donne envie de s'y intéresser, l'animation en place sur le site est réussie.

Julio a retrouvé via raynette que Greenpeace était derrière cette opération !

Par conséquent, le dénouement semble prévisible mais je regarderais quand même pour voir de quelle manière tout cela est traité !

  • 6 Commentaires

Ambiance musicale du dimanche : on en parle partout !

Alors pourquoi pas moi ?
Depuis quelques temps, je vois pleins de notes qui fleurissent sur Just Jack, alors je me suis dis que ça serait sympa de le diffuser ici !
Une manière de le faire découvrir à ceux qui ne connaissent pas encore et de réécouter pour ceux qui apprécie déjà ce jeune anglais !

Et demain, aura lieu la battle entre Miss Blablabla et moi, je sens que ca va être sympa !

Nos 10 mots sont les suivants : luminescence, Ghetto Blaster, Leonine, suppositoire, loukoum, bouddha, le pin’s d’Arnold et Willy, ardoise et chauffe eau.

Résultat demain ici !

 

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Just Jack - Writer's Block

D’ici là, je vous souhaite une bonne écoute et un excellent dimanche !

  • 14 Commentaires

Nicolas Hulot chez les blogueurs !

Hier soir, la soirée de Paris blogue t’il avait une ambiance différente.

Nicolas Hulot est venu présenter son combat et le pacte écologique et il a volontiers répondu aux questions de l’audience.

Je vous invite à découvrir à travers la vidéo les 5 éléments qui constituent ce pacte.

Mais moi, je voulais surtout vous parler de la rencontre !

J’ai été touché par un homme qui ne lisait pas un discours préétabli, qui faisait des fautes de français des fois, mais qui croyait profondément à ce qu’il disait.

J’ai particulièrement apprécié son intervention parce qu’apartite dans la mesure où les idées qu’il défend sont bien au delà des clivages gauche/droite.

Par ailleurs, il n’a pas fait de culpabilisation de masse comme pourrait le faire un extrémiste pour nous faire adhérer à ses idées. Il ne s'agit pas de revenir à l'age de pierre et à la charette, à l’inverse, il a défendu les avantages de la vie moderne et ses idées étaient vraiment raisonnables et censées.

Comme vous et moi, les politiques écoutent mais priorisent avec ce que les français attendent d’eux (pouvoir d’achat, sécurité…), l’écologie n’est pas prioritaire, parce que tout simplement, ils pensent que l’opinion n’est pas prête.

A travers cette note, je souhaite vous inviter à signer le pacte écologique, en cliquant ici, c’est gratuit, ca prend 2 minutes, ca ne vous allie pas à vie à une association ou un parti politique, ca prouvera tout simplement que vous adhérez à l’idée qu’il est temps de faire quelque chose pour sauvegarder notre planète.

Joel Cowley, vice président d’IBM, isait dans un autre contexte : « on change très vite ses habitudes quand on a une bonne raison de le faire ».

Je ne suis pas un écologiste dans l'âme, pour être honnête, je n'avais même pas signé ce pacte avant hier soir. Pas que je n'adhère pas mais plus simplement je me disais (comme vous peut être): "A quoi bon ?"

Mais finalement je pense que nous pouvons faire changer les choses parce que cette raison nous l’avons aujourd’hui !

  • 25 Commentaires

Blogbattle : une vraie bonne idée !

Blogbattle Les blogueurs se connaissent principalement à travers leurs écrits, ce sont des communicants qui en général savent aligner les mots !

Ils aiment parfois se lancer des pics dans les commentaires (personnellement j’ai le souvenir d’une note aux 110 commentaires chez moi), ils se testent !

La blog battle, c’est ca ! 1 blogueur qui en défie un autre, chacun se donne 5 mots (ce qui au total en fait 10) et chacun doit composer une note de 15 lignes maximum en plaçant subtilement les 10 mots.

Les notes sont diffusées sur le blog et les lecteurs jugent qui a écrit la meilleure note !

Ca ne sert à rien, ca ne rapporte rien à ses créateurs (Ludo et Balbc), ni à ceux qui participent, c’est juste pour s’amuser !

Un non blogueur peut également défier un blogueur si ca le tente, tout est possible, il n’y a pas plus de règle que ca !

De mon coté, j’ai défié Miss Blablabla, bien connue pour ne pas avoir sa langue dans sa poche !

La note sera en ligne lundi prochain et je peux vous assurer que ca va saigner !

Extrait des mots que nous avons donné : Chauffe-eau, suppositoire, loukoum, macro économique….

Par conséquent, si elle n’écrit pas de note en ce moment, c’est un peu logique, elle réfléchi, médite, elle a peur, normal !

  • 7 Commentaires

Mi innovation center : le one 2 one vu par adidas

Adidas_miinnovation_centerDébut décembre, j’ai testé le mi-innovation center  de la nouvelle boutique adidas des champs-Elysée.

D'habitude, ce dispositif est uniquement mis à disposition des sportifs de hauts niveaux.  Il vous permet de personnaliser vos chaussures à vos pieds.
C’est l’unique endroit au monde où vous trouverez une telle machine pour le grand public.
La promesse d’adidas est forte : « à l’aide d’une technologie numérique révolutionnaire, nous analyserons vos pieds et votre style de course afin de créer votre chaussure sur mesure ».

 L’accueil est vraiment excellent et les conseillers font tout pour vous montrer que vous êtes un client privilégié. Un meuble est placé afin que vous puissiez y glisser vos effets personnels.
La personnalisation de la chaussure reste relative puisque la machine ne fait « qu’analyser » votre foulée pour vous proposer une chaussure existante.
Par contre, chaque chaussure est précisément de la longueur et de la largeur de chacun de vos pieds (mesure électronique) et vous pouvez choisir les couleurs qui vous plaisent (chaussure, bandes, semelles) et inscrire ce que vous souhaitez sur la chaussure.
Le service client est excellent, on vous propose même de vous livrer vos chaussures chez vous que ce soit en France ou à l’étranger (sous réserve de s’acquitter des frais de ports malgré tout).

 En conclusion, la chaussure est plus customisée que personnalisée dans la mesure où un bon conseiller pourrait vous proposer la chaussure qui convient à votre foulée en vous regardant courir.
Il vous reste donc la customisation des couleurs et la taille des chaussures.
Cette customisation est facturée 60€ (en plus du prix de la chaussure), c’est un peu cher, mais le consommateur que je suis est prêt à payer cela pour avoir des chaussures avec un petit quelque chose d’unique (sans compter que ma cops Caroline m'a eu un prix intéressant) !
Cependant, je ne suis pas le seul, environ 30 paires de chaussures sont ainsi réalisées chaque semaine.

Ps : DrunkPanda est une dédicace à mon ami Ludo

  • 5 Commentaires

Ambiance musicale du dimanche : Wham !

Soiree_panic

Week-end un peu mouvementé avec vendredi soir la soirée Panik !

Il y avait du (trop de ?) monde (voir photo)
Mais aujourd'hui, ne vous en déplaise, ca sera 80ties !
Ben oui, je vous avais prévenu, j’ai des goûts hétéroclites en matière de musique….

Bien sur j’ai hésité, j’ai regardé si je ne trouvais pas le rap des garçons bouchers, écouté quelques morceaux de Ludwig von 88 et puis finalement j’ai choisi une musique plus consensuelle et qui mets de meilleure humeur (c’est déjà suffisamment lourd comme ça le dimanche non ?).

Il y a sans doute quelques jeunots qui vont découvrir cette chanson pour la première fois ici…
Vous allez voir les jeunes c'est terrible !!!aie aie aie, j’ai 30 ans et ça me fait mal de dire « vous allez voir les jeunes », arghhhh !!!!).


Cliquez ici pour télécharger le MP3

Wham - Wake me up before you go

Bref, je vous souhaite un bon dimanche et une bonne écoute !

  • 8 Commentaires

Co-branding : Thierry Mugler et Lafuma s’associent

Muglerlafuma La semaine dernière, Thierry Mugler et Lafuma ont annoncé qu’ils venaient de créer une ligne de vêtement de neige commune.

Cette ligne associe intelligemment le design (j’adore Mugler) et la technique pour un résultat qui devrait plaire à la cible puisque même si le sport d’hiver se démocratise, il reste une activité chère qui s’adresse à une population relativement fortunée et qui aime pouvoir se démarquer sur les pistes.

Ainsi, il en ressort 2 tenues : une pour l’homme et une pour la femme dont je vous laisse juger du résultat.

Je profite de ce partenariat pour vous expliquer rapidement et aussi clairement que possible ce

qui peut pousser les entreprises à s’associer ainsi.

 

En effet, ces alliances sont en pleine croissance sous différentes formes :

- Co-développement de produit comme la Smart (Mercédès + Swatch) ou la glace Nestea (Nestlé + Coca Cola).

- Co-communication comme Brandt qui préconise Skip ou encore Bacardi qui s’associe avec Coca Cola pour apporter au consommateur un avantage spécifique suite à l’achat d’un produit

- Co-dénomination qui consiste à indiquer sur le produit les marques qui sont impliquées dans la fabrication comme Philips et Nivea ou Lycra et Gore-Tex.

 

Qu’est ce que cela apporte aux marques :

De manière assez générale, cela permet d’élargir son territoire de marque, comprendre aller chercher des clients là où vous ne les intéressiez pas plus que ca avant. A ce titre, l’exemple de Nivea avec Philips est assez parlant puisqu’il a permis à Nivea d’aller chercher les hommes sur les produits de soins.

Par ailleurs, un co-branding peut apporter une caution de qualité ou encore récupérer des attributs d’une marque. Par exemple, le tournoi de Rolland Garros apporte une caution de sportivité et de modernité à Peugeot.

 

Toutefois, il existe également des risques à cette stratégie :

L’image de marque de l’entreprise peut en pâtir si le partenariat dessert l’une des marques (exemple fictif de Bose avec Lancay) ou si le partenariat est trop fort et qu’il cannibalise (c'est-à-dire qu’il se vend à la place des autres produits) la gamme de l’une des 2 marques.

 

Dans le cas de Lafuma et Mugler, cela permet à Lafuma de gagner du crédit en terme de modernité et à Mugler d’attaquer un segment de marché sur lequel il ne peut être présent tout seul au risque de ne pas être crédible.

  • 8 Commentaires

Interview exclusive de Serial Buzzer

Serialbuzzer Je vous l'avais annoncé il y a une semaine jour pour jour, voici l'interview  de Serialbuzzer que j'ai faite pour vous en exclusivité.

SerialBuzzer est l'entité qui représente les activistes qui collent cette tête de jeune étudiant partout. J'ai rencontré l'un des initiateurs du projet.

Voic donc le quand, pourquoi comment, du plus gros buzz de tous les temps : vous allez commencer à comprendre pourquoi cette tête est collée sur tous vos murs !

Vous êtes prêt ? On y va !!!

Serialbuzzer :

Tout d'abord merci pour l'intérêt que vous nous portez, je suis serialbuzzer le porte-parole et diffuseur officiel de l'image en France et je vais tenter de répondre à vos questions de manière concise:

Greg: Qui êtes vous ?
Serialbuzzer : nous sommes un groupe d'activistes qui nous battons pour la PROMOTION:
la promotion de la culture, du décalage, de l'impolitiquement correct, de l'innocence perdue et des "choses d'esprit" en général: cela passe par de la promotion amusante, artistique ou publicitaire mais toujours décalée, du vrai buzz, de l'entertainment au sens premier du terme.

Greg : Qui est sur la photo ?
Serialbuzzer : sur la photo ou plutôt l'image, se trouve la mascotte de notre concept, qui est aussi notre icône, notre label.
C'est une image qui nous représente mais pas forcément physiquement: personne d'existant n'est semblable "à la photo" comme vous dites même s'il y a une base photographique.
Evidemment nous avons été récupérés plus d'une fois...et de nombreuses fausses rumeurs circulent mais cela fait partie du jeu car on ne peut pas tout contrôler.

Cependant, Nous en sommes même parfois responsables, volontairement ou non.
Le buzz se construit aussi grâce à la rumeur, grâce aux gens qui sont au centre:merci à eux.

Greg : Depuis combien de temps faites vous cela ?
Serialbuzzer : Cela fait maintenant 8 ans que nous affichons et collons, par alternance, un peu partout en Europe et aux U.S.A.
On a pu nous voir en France il y a quelques années, nous sommes de retour en force avec une série d'événement dont LA PIECE qui sort ces jours-ci à Paris et conjointement un event est en cours à New-York.

Greg : Comment l'idée vous est venue ?
Serialbuzzer : C'est un trip de haut-vol  qui s'est vite transformé en "concept  global" avec l'arrivée d'Irma T, une sociologue écossaise dont l'aide nous fut précieuse.
Très vite le taux de sympathie du personnage nous  a donné envie d'accélérer les choses et d'être présents dans le maximum de médias possibles: nous avons réalisé de très nombreux happenings et  "media insertions" (encarts pub, presse, télévision etc....) un peu partout.

Greg : En réaction à quoi ?
Serialbuzzer : En réaction à la sclérose ambiante et au manque d'esprit évident dans la culture, l'art, la communication, les médias etc...Sans avoir la prétention de révolutionner les choses, nous avons chacun dans notre domaine l'envie de "changer les choses": personnellement, j'ai envie de redonner, à mon petit niveau, ses lettres de noblesse au mot "buzz", terme galvaudé par son association avec des campagnes houleuse comme "le rentring" qui n'est autre que de la pub à gros budget tournée façon user.Je crois comme Chris Anderson du WIRED à un vrai "user king"...il ne faut pas prendre les gens pour des cons.

Quand aux autres activistes et initiateurs du buzz, ils se dévoileront le moment venu dans l'Art, le Cinéma, la Télévision, etc...Nous sommes aujourd'hui 26 eu Europe et aus U.S.A. Il y a une véritable organisation: c'est grâce à cela que nous avons pu diffuser plus de  250 000 images en 8 ans, et ce, sans véritables moyens.

Greg: Quels sont les objectifs et quels sont les résultats ?
Serialbuzzer : Il est trop tôt pour en parler, chaque activiste à son point de vue: on se retrouve autour de la PROMOTION décalée chacun dans son domaine.

Chacun d’entre nous se dévoilera petit à petit (.....)
Pour l'instant cela passe par distraire les gens, les amuser, les agacer et surtout  les faire réagir en adhérant ou pas (même si au final cela ne change pas grand chose) : leur faire prendre conscience de leur rôle de mouton dans une société asceptisée (....) comme disait Raymond Savignac que je vénère "cela ne sert à rien de servir de la soupe à des vieux nanards qu'on voit trainer un peu partout, pour qu'une idée soit neuve, il faut interpeller, surprendre" .


Greg : Quels sont les résultats ?
Serialbuzzer : Nous sommes au tout début d'une grand œuvre, il est trop tôt pour parler de résultat.
Nous avons déjà prouvé qu'on savait crée du gros buzz; c'est un point de départ.

Greg : Les projets à venir
Serialbuzzer : Vous continuerez à nous voir en force, par intermittence, dans différents pays associés à différents événements. À côté de cela nous continuons chacun, nos activités respectives
avec quatre mots d'ordre: efficacité et esprit, créativité et autodérision.


Je remercie sincèrement Serialbuzzer de s'être prêté aux jeu de l'interview.