• 33 Commentaires

Dreadlocks : quand la mode s’emmêle !

Dreadlocking Samedi j’avais un anniversaire et j’ai acheté en cadeau un (magnifique) livre de photos et d’explications sur les dreadlocks.
Je ne m’étais pas trompé tant et si bien que la personne avait déjà le dît ouvrage…

Du coup, j’ai décidé de le garder pour moi et de découvrir cet univers que je ne connaissais pas suffisamment.
Les dreadlocks sont le symbole d’une quête de spiritualité, un renoncement à toute vanité pour se consacrer à sa foi, l’homme laisse ainsi ses cheveux livrés à eux même. C’est donc un symbole de la liberté, de force (semblable à celle d’un lion), du refus de tout artifice !

Depuis la démocratisation des dreadlocks avec la musique reggae des années 60 et le fameux Bob Marley, de nombreuses personnes portent des dread parfois pour montrer leur appartenance ou leur rapprochement à une certaine spiritualité, ce que je respecte.

Cependant, trop nombreux sont ceux qui payent des fortunes pour transformer des cheveux raides en dreadlocks, dans le simple but d’être à la mode ou simplement « cool »…

Dreads4

En faisant cela ils sont à contre sens de la logique du « sans artifice » prôné par les défenseurs du mouvement rastafari et par conséquence ne respectent pas les personnes qui portent ces coiffures par croyance et je trouve cela dommage.

Sans être conservateur dans l’âme, il me semble qu’il y a des traditions que l’on ne peut pas bafouer pour être à la mode.

Et vous, pensez vous que l’on peut tout sacrifier sur l’autel de la mode ?

MAJ : je voulais supprimer cette note ce matin tant elle enfonce des portes ouvertes (je ne suis pas dupe), et puis non, j’ai envie de la garder pour ce qu’elle représente pour moi.

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Commentaires :

  1. Rob's Week a écrit…

    Pas vraiment un spécialiste de la mode mais j’ai le sentiment que c’est souvent ainsi que cela se passe: un mouvement, une spiritualité « underground » est récupérée pour devenir fashion.
    Quand les créateurs n’ont plus d’idées novatrices, ils vont chercher ce qu’hier ils rejetaient ou sous-estimaient…

  2. LudoFJ a écrit…

    L’image du rasta cool, je-m’en-foutiste et forcémement fumeur de ganja relayée un peu partout joue beaucoup sur l’engouement.
    Les locks sont devenus un accessoire et plus le symbole d’un mode de vie …

  3. L-tz a écrit…

    En lisant ça, je t’imagine avec des dreadlocks, ça me fait bien rigoler… 😉

  4. Pem a écrit…

    Ce que j’aime bien moi avec la mode, c’est qu’elle est cyclique…

    Alors depuis que Maman m’a choisi mon look, (milieu des 70’s) c’est la seconde fois que je suis in ! Cool Non ?

  5. greg a écrit…

    Rob > oui effectivement comme je l’ai inscrit dans ma MAJ, j’enfonce une porte ouverte, mais ca m’a fait du bien 🙂
    L-tz > moi aussi je ris 🙂
    Pem > tu es trop fashion !
    MoiAussi > c’était pas mal mais je ne suis pas rentré trop tard !

  6. Denis a écrit…

    Pareil qu’Eric, en plus tu es grand on te verrai de loin.

  7. Dom a écrit…

    Mon fils ainé, surfeur, s’est laissé à avoir des dreads. Entre les soins, l’huile de cactus, les roulés entre les doigts, les démélages des mêches, il passait plus de temps que moi dans la salle de bains.
    Comme tu dis, les dreads, on les a naturellement, ou on ne les a pas.
    Finalement, il a préféré se couper les cheveux.

  8. L@go a écrit…

    Moi j’aime bien cette expression « enfoncer des portes ouvertes. »

  9. Eli a écrit…

    moi j aime pas les dread locks

    signé : Schroutmph Grognon

  10. rose a écrit…

    Je trouves que t’abuse un peu là, Greg… Je crois que si une personne se fait des des dreadlocks, c’est que quelque part, elle se sent proche dans une certaine mesure du mouvement rastafari ..D’une, il faut s’asseoir une journée pour les faire..Il faut donc de la volonté. Ensuite, c’est galère à entretenir alors avoir des dreads pour être tendance mouais, pourquoi pas mais tu dois quelque part bien aimé Bob 🙂 … Après, je pense que c’est comme pour tout, rien ne se crée tout se transforme… les tendances se font se défont selon ce qui nous entoure et donc par extension on finit par puiser dans les traditions 😉 . Et en plus, c’est cyclique, la tendance finira par mourir alors que le mouvement rastafari restera ..Quoi qu’il en soit, c’n’est pas bien méchant…rooo, tout de suite, les grands mots « bafouer, sacrifier »..

    Ps: Sinon, je ne la comprends pas l’expression :enfoncer une porte ouverte :p ..Suis debile, je sort!

  11. greg a écrit…

    Y’a des filles qui s’enlèvent des côtes pour correpondre aux canons de la beauté, alors faire des dread, j’suis pas sur que ca leur fasse peur.
    Mais comme tu dis, la fashion attitude s’inspire forcément du passé !

  12. Pem a écrit…

    Là tu dis vrai Greg ! Vintage je dis qu’il faut être pour faire la mode 😀

  13. fanny a écrit…

    ba moi je suis d’accord avec Greg.. je crois que ca sert a rien de se donner des genres ou des appartenances qu’on a pas….ou qu’on ne peux pas avoir en tout cas…. je suis pas trés « dreadlocks « ..mais c’est sur que certains et certaines le portent trés bien..
    ps: tu as bien fait de garder cette note Greg..montrons que nous savons etre ouverts d’esprit..

  14. virginie a écrit…

    ouiiiiii sacrifions tout pour la mode et ratafaye faye .Peace. lol

  15. fanny a écrit…

    Peace!! lol .. virginie!!

  16. Joëlle a écrit…

    Mais n’est-ce pas justement le propre de la mode de s’approprier des symboles pour les réinterpréter?

  17. greg a écrit…

    Joelle > dans un sens c’est certain mais dans ce cas précis, il n’y a pas d’interprétation, juste une reprise sans fondement..

  18. Marie a écrit…

    Les dreadlocks sont en général assez difficiles à porter pour un européen. Ca doit être dans la forme du crâne: les personnes d’origine africaine ont l’arrière du crâne arrondi (et l’épaisseur du cheveu) qui donnent de l’ampleur et de la majesté à cette coiffure. Les européens en dreadlocks (surtout ceux aux cheveux raides et plats) ressemblent à des chiens mouillés. Et inversement, les cheveux crépus défrisés sont rarement une réussite. Je suis d’accord avec Greg quand il parle de « reprise sans fondement ». A l’origine piercing, tatouages et autres scarifications sont les composantes d’un rituel propre à certaines cultures et non des accessoires « mode ».

  19. kylia Nike Ipod a écrit…

    c’est très beau mais je n’oserai jamais en faire. Et j’ai tro l’impression que c’est sale. A quand les dread Toi ?

  20. greg a écrit…

    Je verrais si je trouve une photo à t’envouer par mail 🙂

  21. Dbo a écrit…

    Je tiens a dire qu’avant d’utiliser une mode ou quoi que soit il faut d’abord connaitre son origine car tout ce qui vient du passé n’est pas toujours bon. EN plus très peu de gens connaissent réellement le mouvement RASTAFARI alors avant mettre des locks ou utiliser des signes sachez ceux qu’ils veulent dire. Ex: avant les femmes qui portaient du rouge à lèvres bien rouge étaient dans un language courant des « putes », alors ça vous fait réfléchir?

  22. kimia a écrit…

    i’m real rasta je suis tout à fait d’accord avec le commentaires de base ,la plupart des blancs qui font de dread-locks sont des skaters et n’ont rien compris c’est toute une spiritualité .kiss

  23. virgrob a écrit…

    Je comprends que certains soient « choqués » que des personnes n’appartenant pas au mouvement rastafari portent des dreads.

    Maintenant comme déjà dit, la mode est créée à partir du passé, rien ne se perd, tout se transforme.
    Désormais les dreads ne sont plus aussi souvent associées au mouvement skater, mais plutôt à celui du mouvement « free » – teufs en plein air, … (également associées à la drogue et autres moyens de défonce, mais ceci est un autre débat).

    Sachez qu’il existe également depuis quelques temps les dreadlocks synthétiques, ce qui va choquer plus d’un puriste en lisant ce post.

    C’est un effet de mode !

    Personnellement j’en porte, car je trouve cela sympa de changer de tête, et j’ai également plusieurs piercing (sans tomber dans les extrêmes).

    Ces dreads sont également associées au mouvement Manga japonnais, et donc portées par des nanas souhaitant ressembler aux icônes de ce monde virtuel.

    Je trouvais le débat intéressant, j’y ai donc amené ma touche.

    Personnellement, si je devais appartenir à un de ces mouvemements, ce serait celui de la free, pour l’aspect fête en plein air, défit de l’interdit, mais je ne suis pas une inconditionnelle.

    Cette apparence qui peut parfois choquer ne m’a pas empêché d’intégrer une grosse entreprise, je suis infographiste dans une boîte de négoce, je ne suis ni une drogueé, ni une arrachée, simplement quelqu’un qui souhaite sortir d’un certain conformisme.

    Merci de m’avoir lu !

  24. trach a écrit…

    « Et vous, pensez vous que l’on peut tout sacrifier sur l’autel de la mode ? »

    rob’s week à parfaitement raison en pluss! les idées ne germe pas toute seule pour se qui de la fashion attitude, ouè il vont effectivement chercher dans le passé.

    moi aussi je trouve qu’il y as trop de personne qui se font des dread pour le style…

    je trouve qu’on ne doit pas tout sacrifier, ca serais ridicule.

    la mode ok! mais a tressss petite dose!

    moi j’aime les dread, la sentation, la praticité, l’image de la liberté aussi!
    j’aime aussi la beautée que les dread inspire 🙂
    La beautée des dreads sur une jolie photo par exemple.

    les génération on faits de l’histoire des dreads, une nouvelle histoire.

    c’est ce que je pense.

  25. angenoir54 a écrit…

    salut a tous !!!!

    il existe aussi une nouvelle génération de dreads …

    Les Dreads wool

    ou autres noms :

    Dreads wools
    Dreads en laines
    Dreads en laine
    ……

    et bien cela change des dreads synthétiques !

    je les trouves plus douces, moin cher et plus résistante !

    Et surtout elle ne gratte pas sur vos épaules ou dans le cou !!!

    Bizz a tous !!!

  26. Jbeuw a écrit…

    Voila moi j’ai des dreads depuis 4ans (j’en ai 23) et je suis ni noir ni rastafarien, mais je correspond pas non plus a un standar de la mode, les dreads reste une coufure mal accepter avec plein de préjugés (sale, puant,…)

    En se qui conserne la spyritualité il faut savoir qu’il existe beaucoup de niveau d’engagement chez les rastafariens, de la religion, a la symple philosophie; du rasisme anti blanc à la tolérence sans limite.
    Pour ma part les dreads est une coiffure qui est venue a moi comme ça, car j’aime bien, et je pronne la tolérence entre les gens, avec des idées politique et social tres proche des idées anarchique.

    Donc voila je parle de moi mais juste pour dire que c’est une coupe de cheuveux comme les autres, on vien pas dire a tout ces fashion boy avec une speudo crete qui respecte pas la penser des punk.

    pour finir des peuple de tout temps on porter des dreads, les celte, les viking, les indous, les mayas…..
    Cette coupe appartiend pas qu’au memebre d’un mouvement.

  27. Ben a écrit…

    en effet bien dit l’ami, les dreadlocks ne doivent en aucun cas etre un effe de mode, mais meme le mouvement rastafari s’est transformé en effet de mode, la télé fait mal a la tete, seul l’ego parle après ces visions, les dreadlocks ont quelque chose de sage, elles donnent cette impression de sagesse sur n’importe quelle personne, et ca donne pas mal de charisme, mais c’est assez triste en effet e voir ca, mais il faut aussi savoir que les dreadlocks ne viennent pas d’afrique du tout, mais plutot d’egype lol, la Bible ausi parle des dreadlocks, dans « nombres » « le naziréat » il est dit selon la bible que lorsque l’on ait voeu de naziréat ( donner sa vie a dieu) l’on ne doit boire ni vin ni boissn alcoolisé, ni raisin, aucun produit des vignes, pour que dieu aie de nous la pureté,le premiers chretiens portaient les dreads jusqu’a la fin de leur naziréat bien que ce soit les ecrits juif de l’ancien testament, dans presque toutes les religion les dreads étaient presente, logique, en effet on abandonne l’ego donc la vanité n’a plus de sens, se coiffer se faire beau, la peur du regard des autres, peut tuer l’homme d religion, il est impossible de s’illuminer si l’ont est obsedé par le monde materiel, logique, je porte moi meme les dreadlocks, pourtant je suis blanc, chatain, mais si l’on reste logtemps sans se coiffer ni se couper les cheveux les dreads ce forment naturelement (ta jaa), les sadhu en inde porte aussi les dreadlocks, pourtant leur cheveux sont raide merci pour ton article, en effet les dreadlocks ne doivent en aucun cas etre un effet de mode car cela ferai meme rentrer un ermite dans la société dans ce cas lol, nan les dreadlocks son un symbole spirituel pas une mode mais un mode de vie, pas un style mais bien un non style, la société a tendance a reprendre tous les mouvement de dehors pour les remettre a niveau des autres, regarde toi tu n’as pas fui la société tu n’es pas unique eux aussi on des locks, exemple avec le rap de (cité) qui maintenant est un mouvement FASHION, « désolé pour mes fautes mais en chercheur de la verité j’ai arrété l’ecole trop jeune parait-il

  28. Anélé a écrit…

    bon je vais squatter un blog de plus… eh ben moi voilà j’ai mes dreads depuis deux ans, et je ne suis pas du tout rasta dans l’âme… Je sais qu’à la base c’est un symbole, « le voeu du Nazareen », je sais que c’est beaucoup plus qu’une simple coiffure, c’est un état d’esprit et une croyance. J’suis un peu ce qu’on appelle une « wolf » 🙂 mais les dreads, c’est vraiment quelquechose qui me fascine depuis toute petite, je sais pas pourquoi, je me suis toujours vue avec.Dans mon cas je dirais qu’il s’agit d’une question d’esthétique, mais pas de mode… J’en porte parce que ça me plaît à moi, que ça m’a toujours plu, et pas pour plaire! Ni pour choquer d’ailleurs, je cherche pas à susciter des réactions spéciales chez mon entourage… Je l’ai fait pour moi. J’ai un profond respect pour les cultures, les moeurs et les croyances. J’partage même l’idée que c’est dommage que beaucoup de gens se mettent à porter des dreads,comme si c’etait un phénomene de mode. Bon, si je m’exclue de ces « gens »; ca va paraître prétentieux lol je sais pas si je mérite plus que d’autres de porter des dreads ou non, enfin là n’est pas la question.. Si j’en ai aujourd’hui, c’etait réfléchi et pas sur un coup de tête, c’est pour moi et pas pour les autres. Enfin c’est vrai que maintenant les dreads ca a un coté un peu « underground » et ca séduit les jeunes, ils trouvent ca trop « styyyyyyyylés quoi » etc… D’ailleurs je trouve ca dommage que ces fameux jeunes se renferment dans un cliché pareil, ils vivent dans des catégories de styles, ils vivent POUR le style… Alors ça se vente d’être  » trop foncdéééééééé quoiii », d’avoir « troooop bédavééé à la boucheriie d’mon pote de l’aut’ soiiiiir… » etc… (exemples non-fictifs ^^)et finalement c’est ridicule… Parfois quand jparle à ces gens qui se revendiquent « hippies » (???)par exemple, pour ne citer qu’un style (oui parce qu’être hippie c’est un style aujourd’hui…), j’ai vraiment l’impression de vivre dans une génération de retardés :s Mais vraiment! Et pourtant je suis tolérante, du moins j’essaye de faire de mon mieux! Mais ça me consterne de voir la mentalité de certains jeunes qui se disent ouverts (je pense à ces fameux néo-hippies-peace-and-love-smoke-babylon et compagnie)et qui en fait ne sont ouverts qu’au sein même de leur propre cercle d’amis lol « Oh nan elle est fashion, elle est trop conne. » Ou bien ce qu’on m’a dit la dernière fois… »Ah mais toi t’as vachement changé de style quand mêêême…Fin c’est dommage ca t’allais bien les baggys…Trop choquant de te voir habillée « classe »… Fiiiiiiin… T’as encore tes dreadicheeettes, ca va, t’es encore un peu roooooots quoi… »

    hihééééé. Je disais quoi au départ? 🙂 je m’embrouille, je dévie enfin bref!
    de façon plus concise:
    – les dreads c’est un choix personnel, c’est avant tout pour soi
    – ca se banalise ces temps ci et c’est dommage car les jeunes font ça pour plaire et se faire remarquer
    – Eh j’en ai marre de ces clashs de « styles » du genre rap VS métal. On peut écouter tres bien écouter les deux.

    Haahaa j’ai completement craqué, vaudrait mieux pour tous que j’aille dormir 🙂
    désolée pour le squattage intempestif… mais fallait que jme lache lol.

    La dreadeuse en slim.
    (ooooouh la fashion!)