• 3 Commentaires

E. Leclerc appuie l´offensive avec quiestlemoinscher.com

Img_blog_240506_quiestlemoi La dernière campagne de E. Leclerc m´a véritablement frappé !

Tout d´abord dans la forme, à travers leur dernière campagne de publicité que je trouve assez novatrice pour la grande distribution : teaser +annonce sur des affiches aux couleurs fluos et avec la mise en avant d´un site web : « quiestlemoinscher.com » (Leclerc a toujours été relativement réfractaire à ce média – moins depuis le blog de MEL).

Mais c´est surtout le fond qui est marquant car avec ce site, Leclerc propose de comparer les prix des supermarchés sur environ 3500 articles.

C´est vrai que les enseignes de GSA s´annoncent toujours les moins chers, mais une pub comparative, c´est assez nouveau sur ce secteur et surtout à travers un site web qui doit vivre.

Ainsi, Leclerc tape un grand coup sur la table et affirme un peu plus sa position !

Je me suis donc intéressé au sujet et me suis rendu sur le blog de MEL pour savoir ce qui se racontait et quels étaient les commentaires.

Ce comparateur se veut objectif (Leclerc n'y est pas forcément leader dans toute les villes) et exhaustif (3 500 produits comparés Vs 150 produits pour Linéaires qui faisait un peu office de référence). Il ne prend pas en compte les promotions mais par contre intègre les produits distributeurs (MDD).

Ce comparateur n’est pas parfait bien évidemment :

- On ne peut pas comparer 2 Leclerc entre eux

- On ne peut pas comparer avec des hard discounteurs comme ED ou Lidl

- Peut-on comparer des marques distributeurs qui ne se valent pas du tout en qualité ?

Dans tous les cas, il fallait oser et comme Aziz, ce que je retiens le plus, c’est la campagne.

En effet, même si l'information intéresse les consommateurs, il ne s'agit que de grandes tendances qui ne représentent en rien ses propres habitudes de consommation.

Il y aura des « me-too » site comme le prépare Intermarché (voir sur le blog d’Aziz) mais il fallait tirer les 1er !

Pour ca, je dis bravo à Leclerc !

 

  • 12 Commentaires

Regroupement des fournisseurs d'accès : l'arrivée des quadruple players!

Orangelogo Depuis quelques années, on voit bien l'univers des fournisseurs de services se concentrer : les fournisseurs d'ADSL ou de cable se lancent dans la téléphonie et la télévision numérique, des alliances se créent, des rachats internationaux aussi...

Avec le regroupement de l'ensemble de ses marques commerciales, France Telecom donne la tendance à venir : les quadruple players qui vont proposer téléphonie mobile, fixe, internet haut débit et télévision numérique.

En effet, Wanadoo et Maligne Tv disparaissent au profit de la seule marque Orange.

France télécom était déjà dans les fait un quadruple play c'est désormais commercialement mis en place.Mais en France, c'est aussi le seul opérateur à pouvoir prétendre à ce positionnement bien que l'on sente que très rapidement Vivendi et sa filiale SFR vont se rapprocher très vite de leur ancienne filiale Cegetel (désormais lié à Neuf) afin de créer un autre champion national.

On comprend également que des entreprises spécialisées dans un seul de ces domaines, comme Tele 2 ont intérêt à créer des alliances avec des fournisseurs d'accès de services complémentaires aux leurs ou de vendre. Je suppose (j'espère) que ces problématiques ont été identifiées depuis longtemps dans les hautes sphères.

Ce rapprochement se fera par la suite de manière internationale (Orange avec sa filiale anglaise), SFR avec Vodafone désormais entré au capital de l'entreprise.

C'est assez incroyable à quelle vitesse tout cela peut aller, c'est le consommateur qui en tirera le plus de bénéfices bien sur, avec une facture réduite (s'il prend tous les services chez le même opérateur) et des services de plus en plus évolués, par contre, sa liberté de choix, va drastiquement se restreindre !

Quoiqu'il en soit, je suis content de pouvoir travailler dans ce secteur, chez Bouygues Telecom et vivre de près tous ces mouvements de fond.

  • 9 Commentaires

Comment faire une communication marquante ?

0000017660001 J’ai découvert sur le site Influencia, une campagne de communication qui m’a particulièrement marquée.

Le directeur artistique,  Joahn Van Oeckel (les filles je vous invite à découvrir sa photo sur le site, ca va vous plaire je pense),  qui s'est occupé du budget, s'est, bien sur, posé cette même question : Comment faire une communication marquante pour mon client ?

Son analyse a été que pour qu’une communication soit visible, il fallait surtout ne pas passer inaperçu et que pour se faire il fallait être différent.

En général, on arrive tous assez vite à cette conclusion !

Et c’est alors que nous pensons « grandiose » !

C’est là le tour de force de ce créatif qui, pour mettre en avant Magic World (reproduction miniature de la ville d’Anvers), a eu l’idée de faire une campagne avec des supports miniatures comme on pourrait en trouver dans ce parc d'attraction.

Ainsi, la ville a vu apparaître des mini panneaux d’affichage, ainsi q’un mini camion publicitaire télécommandé se promenant dans la ville.

Le pari est gagné, la campagne est différente, peu couteuse et attire l’œil !

Une belle leçon pour des communicants qui ne pensent que grandiose et budget à la hauteur.

La solution la plus efficace est parfois voire même souvent la plus simple.

A méditer !

  • 14 Commentaires

Taxi-scooter : un business en développement ?

Burgmantour En me promenant dans la rue, j’ai vu un taxi scooter !

Je n’avais jamais pensé à prendre le taxi en scooter et pourtant le gain de temps est considérable (2 fois par rapport à un taxi classique).

Ceux qui ont expérimenté les réunions à l’autre bout de la France à 9h30 avec entre les 2 un avion qui implique : un lever très matinal, un stress pour qu’il n’y ai pas de bouchons sur la route jusqu'à l'aéroport….savent exactement de quoi je parle !

L’offre est t’elle cohérente avec la demande ?

Après une petite recherche, je suis allé chez l’entreprise qui semble avoir développée au mieux le service, à savoir : City Bird.

Et là, je suis agréablement surpris, une panoplie de services sont mis à disposition du client : assurance d’un temps de trajet, possibilité de prendre des bagages (valise cabine + laptop…), habits spécifiques mis à disposition (pour la pluie également si nécessaire), possibilité de discuter avec le chauffeur ou encore d’écouter la radio par exemple…

Peur ? Les 10 pilotes de l’entreprise n’ont pas eu d’accident depuis plus de 5 ans et les assurances vous rassurent définitivement dans le cas d’un éventuel soucis.

Les Prix ? Pas excessifs pour les aéroports (45 € donc l’équivalent d’une course classique avec un taxi en moyenne), un peu plus cher pour Paris intra-muros (20 €) mais avec un gain de temps exceptionnel !

Pour le moment limité à Paris RP et à 10 véhicules (ce qui limite tout de même la disponibilité), ce service a, je suis sur, de beaux jours devant lui, tant les routes sont de plus en plus embouteillées et le temps une denrée précieuse…

La prochaine fois que j’aurais une course à faire dans l’urgence, je penserais définitivement à leurs services !

  • 1 Commentaire

Les francais et Internet

Planete_sonore Une étude vient tout juste de paraître à l’Insee sur les français et leurs usages d’Internet.

Je vous propose donc de vous faire un petit résumé de ce que j’ai retenu :

Aujourd’hui, plus d’un français sur 2 (54% des 15 ans et plus) a déjà utilisé Internet une fois dans sa vie (pour rappel, ils étaient 33% il y a 4 ans).

Sans grand étonnement, l’usage d’Internet est largement segmenté par des caractéristiques socio-économiques (age, diplôme, profession…) et territoriale (grandes villes, zones rurales).

Ainsi, alors que 95% des 15-19 ans se sont déjà connectés sur la toile, ce chiffre tombe à seulement 7% des 70-79 ans.

95% des cadres disposent d’au moins un accès à Internet (soit au travail, soit au domicile) et 70% d’entre eux utilisent Internet tous les jours (40% pour les ouvriers).

Cependant, l’écart entre les CSP se réduit en passant de 30 à 17 points.

L’accès à Internet se démocratise donc mais les usages ne sont pas les même.

De manière générale, et dans 77% des cas, Internet sert à chercher de l’information, il sert également à communiquer (mail, messagerie instantanée, téléphone) de gérer en partie sa vie administrative (banque, impôt….). ou encore d’écouter de la musique ou de regarder des films.

Cependant, alors que les ouvriers l’utilisent plus pour communiquer, jouer ou encore accéder à de la musique ou de la vidéo, les cadres s’en servent prioritairement pour gérer leurs comptes bancaires (58%), effectuer des achats de biens et services (48%) ou encore gérer leur vie administrative.

Nous assistons donc à une accélération de l’usage d’Internet en France (depuis 2001, en moyenne chaque année, il y a  3 millions de nouveaux utilisateurs) mais notre pays occupe une place intermédiaire au sein de l’Union Européenne.

Ainsi, en Suède, c’est 90% des 15 ans et + qui ont déjà utilisé Internet et 60% qui l’utilisent tous les jours. En GB et en Allemagne, c’est 70% de ce même segment de la population qui a déjà utilisé Internet.

Et pourtant, la France est l’un des pays où la connexion haut débit est la moins cher…

Un résumé, n’empêchant pas la lecture, je vous invite à découvrir l’étude complète en cliquant ici !

  • 12 Commentaires

Abribus : un nouveau concept !

0000017560001 Peut-on encore innover dans les affichages 4*3 ou abribus ?

Depuis peu de temps, nous avons vu apparaître en France des supports rétro éclairés ou encore des initiatives comme celle-ci par exemple !

Je viens de découvrir une nouvelle forme d’affichage qui vient de voir le jour au Brésil !

La marque de crème solaire Sundown et l’agence DDB Bresil sont à l’origine de ce projet.

Partant du principe que le choix d’une crème solaire est primordial tant elle va définir votre couleur de peau pour l’été, l’agence DDB Brésil a mis en place des affiches mettant en scène une jeune fille en bikini qui sert de "témoin".

Comment cela fonctionne t’il ?

Les passants peuvent déplacer une languette, placée sous l’affiche, qui permet de voir comment la peau va plus ou moins brunir en fonction de la crème choisie.

Je trouve ce concept très intéressant car il joue avec le consommateur et lui demande d’intervenir. Par ailleurs, en mettant en scène ainsi leurs produits, ils montrent concrètement le résultat que le client obtiendra en fonction de son choix.

Cet engagement de la marque sur le résultat doit rassurer le client et faciliter le choix de sa crème. Sundown propose, ainsi, quasiment un résultat personnalisé.

Si les passants sont attirés par le concept (ce dont je ne doute pas, tant il est ludique) les ventes de la marque devraient bondir !

  • 1 Commentaire

L'infortunée : un roman passionnant !

9782080689139 Je l’avais mis en post it, alors voici la note :

J’ai découvert ce livre en 4 par 3 dans le métro avec une critique dithyrambique de Brest Easton Ellis, auteur que j’apprécie tout particulièrement. Bien que, je me doute qu’ils doivent être dans la même maison d’édition ou qu’un quelconque lien financier existe, avouez, qu’une critique telle que celle-ci intéresse :

" Je suis extrêmement admiratif, mais ferai je l'éloge de ce livre ? Il faudra me passer sur le corps. L'Infortunée est remarquable, complexe, délicat, sophistiqué, tout à fait extraordinaire, et j'ai honte de sortir un roman la même année que celui-ci. Mais le public n'aura pas connaissance de mon admiration, sauf par ces lignes, que - si quelqu'un les lit - je nierai avoir écrites. Et je m'en vais cacher mon exemplaire de L'Infortunée dans un endroit où personne ne le trouvera jamais. "

Je me suis donc rendu à la FNAC pour savoir de quoi il s’agissait.

Je crois que le « pitch » qui est fait au dos de ce livre est parfaitement adapté :

Londres, 1823. Fille de lord Loveall, l'homme le plus riche d'Angleterre, la jeune Rose fait le bonheur de son père. Elle vit dans un magnifique manoir, entourée de domestiques dévoués. Elle porte des robes plus jolies les unes que les autres, passe ses journées à étudier avec sa mère et à s'amuser, et partage sa chambre avec Sarah, sa compagne de jeux... En un mot Rose a une enfance comme toutes les petites filles rêveraient d'en avoir. Mais voilà, Rose, n'est pas une fille. Rose est un garçon. Ses parents ne sont pas ses vrais parents. Et la révélation de cette vérité va bouleverser la vie de Rose et de toute la maison. Déjà best-seller dans de nombreux pays, L'Infortunée est un suspense victorien passionnant qui se lit comme un classique.

Ce livre est incroyablement bien écrit, on est bercé par l’histoire du début à la fin, un véritable enchantement que je vous invite à découvrir en cliquant sur la couverture sur la colonne en bas à droite !

  • 8 Commentaires

Hommes/femmes : Des différences surprenantes !

Hommesfemmes A travers cette note, je sors un petit peu des sujets que je peux traiter habituellement mais à la lecture de l’étude de l’Internaute sur les différences Hommes/Femmes, je me suis dis que je me devais de faire une note tant cet article est intéressant.

1er fait marquant : les filles et les garçons différent d’environ 300 gènes soit 1% du patrimoine génétique.

Bien sur les hommes ont, en moyenne, plus de muscles, sont plus grands, pèsent plus lourds...

Le cerveau étant lié au poids de l’individu, le cerveau de la femme est également en moyenne plus petit, mais nous le savons tous, ce n’est pas la taille du cerveau qui fait l’intelligence. Par contre, les femmes ont une concentration de matière grise de 15% supérieure à celle des hommes et ont des faisceaux de nerfs permettant une meilleure communication entre les 2 hémisphères du cerveau.

Ensuite l’article explique les différences concernant les maladies, la réaction aux médicaments (efficacité réduite pour les femmes), la sensibilité à l’alcool (plus forte chez les femmes)….

Mais l’article pose surtout une question de fond : l’homme va-t-il disparaître ?

Un certain nombre de généticiens ont établi qu’à la base il n’existait qu’un seul chromosome sexuel (le Y), qui s’est ensuite différencié en X (homme) et Y (femme).

Le chromosome Y est beaucoup plus complexe (3 000 à 4000 gènes) quand le chromosome X n’en compte que 80 qui déclinent au fur et à mesure….

Et ce n’est pas tout, les spermatozoïdes sont en voie de disparition…l’homme en possède déjà un volume très faible (production quotidienne équivalente à celle d’un hamster) mais sa concentration va également décroissant (en cause la chaleur, les champs magnétiques comme les téléphones portables, les produits chimiques ou encore le tabac).

Loin d’être alarmiste, il nous repose la question du sexe fort, dans cette société où la femme prend une place de plus en plus égale à l'homme !


Opérateurs de services : un marché qui se concentre !

Images_3 Sur un marché en perpétuel mouvement, les acteurs du marché tentent de se positionner au mieux !

Ainsi, nous avons vu Neuf (filiale de Cegetel) se lancer dans la course pour la téléphonie mobile et bien voilà que SFR annonce qu’il se lancera en 2007 dans l’ADSL.

L’information a été révélée dans les Échos, puis confirmée par Franck Esser, P.D.G. de SFR.

Il est annoncé que l’opérateur proposera en 2007 une offre « quadri-play » via une « box » en utilisant l’infrastructure de Neuf Télécom (même si Vivendi a vendu Cegetel, SFR est en effet actionnaire à 28%).

Quant à l’offre de téléphonie mobile de Neuf Télécom, elle s’appuie sur le réseau SFR.

L’histoire dira si Vivendi décide de mutualiser les coûts pour ne créer qu’une structure à terme...

Ces prises de positions sont véritablement intéressantes tant elles prouvent que les marchés vont se rapprocher de plus en plus pour créer des opérateurs qui seront capables de vous proposer une panoplie entière de services : Internet, téléphonie fixe, mobile et télévision, avec des économies et des logiques pour le consommateur entre les services : appel moins chers vers l’opérateur fixe, chaînes tv directement disponibles sur le mobile, abonnement Internet pour la maison et le mobile….les marketers n'ont pas fini de vous trouver des avantages...

Ce que cela laisse aussi clairement apparaître, c’est que certains opérateurs qu’ils soient du monde de la téléphonie fixe, mobile, de l’Internet ou encore de la télévision, vont devoir se positionner très vite pour monter des partenariats ou des joint venture pertinents !