• 8 Commentaires

De nouveaux supports de communication

Dans un contexte de sur médiatisation, les annonceurs demandent à leurs agences de trouver des moyens de se démarquer.

Cela peut bien entendu passer par des communications originales sur des supports classiques (voir l’article d’Henri sur ING direct) comme le papier, la radio, la TV….

De plus en plus, Internet est un nouveau support de différentiation via des actions de buzz marketing par exemple, mais un certains nombres d’annonceurs cherchent de nouveaux supports.

Voici quelques exemples particulièrement parlant :

Assvertising :

Bootycall_2

Je ne suis pas, de loin, le premier à en parler, voir chez Aziz par exemple, mais je vous explique le principe rapidement : Le principe est que des hotes(ses) baissent leurs pantalons ou lèvent leurs jupes (selon) pour laisser découvrir le message publicitaire. Quand le message est ciblé et que l’objectif est une notoriété très locale, je trouve que cela peut être vraiment efficace (voir la vidéo du club de sport de NY) mais attention, ce type d’opération peut également être violemment contre productif !

 Le Sheep advertising :

0000017350001 Nous nous rendons désormais aux Pays Bas où un hotel à choisi d’habiller 144 moutons afin de communiquer sur sa marque. Je suppose qu’il est parti du principe que les gens en voiture regardaient souvent les animaux des bords de route..Cela peut faire de la notorièté, pas forcément très ciblée d’ailleurs (pour un hotel) et pas forcément très positif..je reste plus que mitigé sur cette opération.

 Le toit des voitures :

0000017351001_1 On connaissait la publicité sur le toit des immeubles à proximité des aéroports pour les personnes voyageant en avion, ici le principe est un peu près le même mais pour les routiers.
Et oui,il fallait y penser mais les routiers voient en permanence le toit des voitures. L’opération menée en Allemagne par ce magazine destiné aux routiers est plutôt bien vue car elle cible parfaitement et a dû créer un « buzz » auprès de cette « communauté » qui se donne des RDV régulièrement aux même endroits sur la route.

 Je ne sais pas ce que nous inventerons demain les publicitaires mais les activistes anti pub ont encore du boulot ;-).

Cette incursion de plus en plus présente dans notre vie va bientôt poser une vraie question d’éthique !

  • 5 Commentaires

Compte rendu de ma Fanny's Party

M600dockingIl s’agit toujours d’une occasion pour moi de rencontrer un certain nombre de blogueurs et c’est toujours agréable : Henri Kaufman, Jacques Froissant, Confidence de Blonde, ppC, Miss Blablabla, Manu, Alex, Galienni, Frogita (elle aussi un peu Geek dans son genre, allez voir cette note et vous comprendrez ;-) et bien sur Fanny J

C’est aussi l’occasion (puisque c’est le principe de la soirée) de découvrir de nouveaux objets Geek.

A ce titre hier, j’ai découvert les téléphones de la marque Eten.

Alors Qu’apportent t’ils de plus ?

J’ai toujours tenu le discours qu’un téléphone c’était surtout fait pour téléphoner et que pour les autres options ça relevait plutôt du gadget qu’autre chose.

Plus ca va, plus mon discours change (il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis) :téléphone, téléphone wfi compatible Skype, pocket PC (avec Office), lecteur MP3, lecteur vidéo, appareil photo et GPS…

Tout cela est soutenu par un processeur cadencé à 400 MHz et128 Mo de Ram (possibilité d’intégré une carte mémoire flash soit jusqu’à 4 Go) et possède une autonomie de 4h (en fonction).

Le téléphone est compact, la définition vidéo vraiment excellente. Livré avec un clavier piable bluetooth : avec ce téléphone vous possédez une vraie petite station de travail.

Le tout pour environ 500 euros sans abonnement !

Alors conquis ?

  • 5 Commentaires

Peugeot Satelis : une pub TV pour un scooter !

Satelis_2 Comme vous le savez peut être, je roule en scooter depuis peu, c’est peut être pour cela que j’ai été particulièrement attentif à la publicité pour le nouveau Satelis de Peugeot qui m’a interpellée à plusieurs égards :

1/ Le scooter n’a jamais (de ma mémoire) bénéficié d’un plan média intégrant la TV

2/ La publicité (Merci MoiAussi ;-) est particulièrement bien faite !

Ce qui est notable, c’est que dès la 1ère ligne, on sait qu’il s’agit d’une pub pour Peugeot. Cela est sans doute du au fait que cette ligne est en fait (de mon analyse) une calandre type 407.

Cette publicité, joue exclusivement sur le design, rien à voir avec les publicités auxquelles nous sommes habituées pour l’automobile : aucun avantage produit, ni même la motorisation ne sont annoncés.

En effet, dans le scooter, il y a une grande dimension de praticité mais la dimension design (le succès des casques Momo design le prouve bien) est également extrêmement développée.

Peugeot pari dont sur le fait que les scootéristes connaissent le sérieux de la marque, et que s’ils s’intéressent au produit, ils iront s’informer dans une revue spécialisée ou une concession.

Et je vous confirme que ça fait déjà quelques mois qu’on peut lire des articles tous plus élogieux les uns que les autres sur cette machine.

En effet, Peugeot a vraiment investi sur le développement de ce 2 roues (je vous laisse découvrir les bénéfices produits ici).

Peugeot qui est leader du marché des 50 cm3 ne s'est jamais vraiment imposé sur le segment des 125 et plus. Avec le Satelis, la marque, qui se positionnne haut de gamme souhaite clairement devenir un acteur incontournable sur tous les segments de marchés. Et pour cause, alors que le marché de l'automobile est en berne, celiu du scooter est florissant avec une croissance 7% en 2005.

Ces investissements publicitaires démontrent clairement la place prédominante qu’est en train de prendre le scooter en France et la volonté affichée de Peugeot de récupérer des parts de ce marché juteux.

Premiers résultats, la marque au lion a effectué 3500 commandes sur le mois de mars, alors qu'il s'agissait de l'objectif sur 5 mois...

  • 9 Commentaires

Des cheveux profondément soignés

Ca fait longtemps que je n’avais pas fait une note parlant de beauté, mais voici une innovation qui va faire parler d’elle !

Ie_repower_hires Pour remettre dans le contexte, Goldwell, (peu développée en France) est la 3ème plus grosse maison de produits capillaires exclusifs coiffeurs au monde et possède les plus grands laboratoires d’Allemagne.

A l’inverse d’un l’Oréal, c’est une marque qui fait très peu de marketing et qui mise tout sur la recherche et la qualité des produits (couleur avec le plus faible taux d’ammoniaque, jamais de silicone industriel dans les soins…).

Goldwell vient de lancer Inner Effect, le premier soin qui régénère le cheveu avec des résultats immédiats. Pour entrer un petit peu dans la technique, c’est la première fois qu’un soin est composé de nano-capsules. Leur taille extrêmement réduite permet de transporter les soins (lipides) à l’intérieur du cheveu même mouillé (pour information les soins, quand ils sont efficaces, ne soignent normalement que l’écaille du cheveu).

Imaginez un cheveu détérioré par des couleurs multiples ou par un défrisage…Inner Effect reconstruit la séquence de votre fibre capillaire, quelque soit la nature de votre cheveu, vous obtenez précisément ce que vous recherchez sur une durée de 4 mois (jusqu’à 18 lavages sans aucune perte) : volume, vitalité, souplesse, hydratation….

Votre coiffeur pèse le soin au 10ème de gramme près afin de vous garantir une personnalisation à 100%. Idéal avant et pendant les vacances, les produits contiennent tous des anti UV et anti oxydant (pour protéger votre couleur).

Et pour prolonger le soin à la maison, une gamme revente a également été mise en place.

Un produit qu’il faut s’empresser d’aller tester dans un salon !

Et comme je suis gentil, si vous voulez essayer, contactez moi par mail, dans la mesure du possible, je vous mettrais en contact avec un salon qui pourra vous faire un accueil et un tarif privilégié (pour info le soin chez un coiffeur est facturé environ 30 euros).

  • 11 Commentaires

Freebox HD : la libération du mobile à la maison ?

Freebox_tv Vous l’avez peut être constatez de manière empirique, nous passons beaucoup d’appels avec nos mobiles depuis la maison…

C’est une véritable manne pour les opérateurs et c’est ce business que Free essaie de récupérer avec sa nouvelle Freebox HD !

En effet, ils annoncent qu'à partir du 20 avril, et pour 9.90€ d'activation, grâce à cette nouvelle box, vous pourrez téléphonez depuis votre mobile, gratuitement et de manière illimitée vers les numéros fixes en France métropolitaine, aux Etats-Unis et plus généralement dans les pays qu’ils couvrent actuellement.

Révolution ?

Oui dans un sens, c’est une très belle avancée, qui donne un petit peu la mesure de ce qui va se passer demain sur le secteur.

Mais petit bémol toutefois, car tout ne peut pas être aussi rose, cela nécessite un téléphone portable compatible wifi et autant dire qu’ils ne sont pas nombreux (quel intérêt aurait les opérateurs à mettre en avant des téléphones compatibles wifi ?).

Du coup, Free proposera à partir de septembre un téléphone wifi à l’achat , mais cela implique donc un investissement important (envrion 200 €), qui sera un frein notable au développement de leur offre…

Par contre, les opérateurs doivent agir vite et prévoir la prochaine étape de Free qui sera sans doute une compatibilité bluetooth qui permettra d’accéder au service à partir de n’importe quel téléphone ou presque…

  • 16 Commentaires

La publicité de la sécurité routière : déroutant

La semaine dernière en voyant aux informations le nouveau spot TV de la sécurité routière, je me suis dit qu’il fallait que je fasse une note sur le sujet.

Problème : récupérer la dite publicité, mais Olivier l’a trouvée pour moi, donc j’en profite ;-)

Cette publicité fait beaucoup parler d’elle, pas tant pour le message qu’elle fait passer in fine mais plus sur le vieux débat : faut-il choquer ou pas quand il s’agit de sécurité routière ?

On nous parle très souvent de l’expérience anglaise avec des publicités toujours plus violentes les unes que les autres, cependant tous les marketers le savent : on ne peut pas transposer aussi facilement un concept, tout simplement parce que les français ne sont pas des anglais, c’est idiot à dire mais c’est la réalité.
En étant caricatural, en GB, quand il n’y a pas de règle, les anglais font n’importe quoi, quand il y en a une, ils la respectent à la lettre (voir les files de bus, c’est déconcertant pour un français :-).
En France, qu’il y ait ou non une règle, les français font n’importe quoi, sauf s’il y a amende. Pas de débat politique ici, c'est simplement une triste réalité...

D’ailleurs, depuis la multiplication des radars, on remarque une baisse notable des accidents (mortels) de la route.
Dans ce contexte, dans quelle mesure la publicité joue t’elle un rôle ? Et qu’est ce qui est le plus efficace en France : To shock or not to schock, that is the question ?

Je n’ai pas la réponse, mais ce qui m’interpelle le plus dans tout cela, c’est que le service de communication de la sécurité routière ne semble pas l’avoir non plus
Ainsi, on passe d’une publicité super soft (« Qui est Sam ce soir ? Sam c’est celui qui ne boit pas ») destinée aux jeunes, à cette publicité super trash pour limiter la vitesse sur les routes nationales (pour rappel 90 km/h).
Les études dont doivent disposer les services de com devraient pouvoir les aider pourtant, alors est ce qu’ils ont noté une évolution dans la mentalité française où allons nous voir prochainement une pub soft ressortir ?

Quand j'entends que JP Pernault, plutôt que d'être neutre, se mêle au débat en donnant son avis quand il présente la pub, je crois que la décision n'est pas prête d'être tranchée.
Tout cela n’est pas très clair pour moi dans tous cas…

  • 3 Commentaires

Les icônes religieuses reviennent-elles à la mode ?

3_1 Suite à un déjeuner que je viens tout juste d’avoir avec MoiAussi, Boris, Raphaël et Olivier, j’ai eu envie de vous faire (re)-découvrir l’une de mes premières notes…

Force est de constater que l’on voit de plus en plus d’icônes religieuses sur les habits dans la décoration…

On pourrait penser que cela est une réaction à la montée de l’islamisme, mais non, il me semble que dans notre société capitaliste, malgré un retour au terroir, l’heure est plutôt au pragmatisme qu’aux « croyances ».

 

Il y a quelques années déjà, nous avons vu arriver sur le marché des tshirts « Mary is my home girl » ou « Jesus is my homeboy » ou encore les sacs représentant des icônes indoues.
Sur un autre plan, des artistes tels que
Galienni s'inspirent, pour certaines de leurs toiles, de l'art des vitraux.

Les icônes religieuses ont de plus en plus la cote.

On les voit fleurir sur les chaussures, sur les bracelets et bien sur les tshirts et autres sweat.

Loin d’être mainstream, sont principalement touchés les métrosexuels et autres bobos parisiens…

Ainsi, le lancement d’une boutique en plein cœur du marais et sur Internet montre l’engouement pour cette tendance.

Et ce n’est pas uniquement national, ce même site commercialise une bonne partie de ses produits à l’étranger (Italie, US,…), le site est d’ailleurs traduit en 6 langues.

Alors prendra, prendra pas ? C’est plutôt bien parti !

Moi j’ai déjà investi dans quelques éléments chez moi et sur mon téléphone ;-)


Le Figaro inaugure une nouvelle application mobile !

0000017066001 Recevoir gratuitement le 1er tome de l’encyclopédie universelle chez soi en entrant dans un taxi  et tout cela grâce à votre téléphone portable ?

Comme ca, cela semble un peu bizarre et pourtant, c’est l’opération que vient de mettre en place Le Figaro avec Mediamobile, une société spécialisée dans l’affichage sur taxis.

Pour recevoir une encyclopédie, le passager doit simplement composer un numéro puis approcher son mobile de l'annonce. Ses coordonnées sont alors enregistrées et sa commande confirmée.

Placées au dos des sièges et équipées d'une puce TAG, ces affiches reconnaissent tous les téléphones portables. 300 taxis sont actuellement équipés de cette technologie, développée par la société Tagattitude, est utilisée pour la première fois sous cette forme sur Paris, Lyon, Lille, Toulouse et Marseille.

Mais, avec seulement 10 véhicules pour sillonner la capitale du 3 au 17 avril, cette campagne a plutôt des allures d'opération test. Si les taxis du futur séduisent leurs passagers, il y a fort à parier que la prochaine étape sera le téléchargement du quotidien sur votre téléphone, peut être pas sous sa forme complète mais en choisissant par exemple, à la carte, les articles susceptible de vous intéresser.

Tagattitude, a ainsi développé plusieurs applications de publicités interactives via les mobiles (pour lesquelles le public n’est pas forcément prêt de mon point de vue) qui devraient fleurir dans notre vie de tous les jours et particulièrement dans les transports publics, endroits où on a forcément du temps à accorder aux publicités.

Let’s see…

  • 1 Commentaire

Quand les loueurs de voiture se mettent au buzz !

0000017068001 J’ai un peu travaillé dans la location de voiture, et clairement, ce n’est pas un marché qui sort très souvent des sentiers battus.

Mais Sixt (un des principaux loueurs en Allemagne) a fait une belle opération de buzz dans son pays d'origine.

Il fallait oser tout de même !

Tout a commencé par une pub comparative pour le moins très méchante : les Allemands ont découvert il y a quelques semaines dans leurs principaux magazines (Focus, Financial Times Deutschland, Welt am Sonntag, Handelsblatt) la campagne d'une nouvelle société de location de voitures portant le nom de Gibnisch.

Ces annonces (3 visuels différents) véhiculaient les traditionnels clichés masculins de

la Pin Up

+ grosse voiture et déclaraient avec provocation: «nous offrons un service encore meilleur que celui de Sixt» avec un renvoi sur le site internet de la Gibnisch.

Mais quand on arrive sur le site, ce dernier s'écroule brusquement dès lors que l'internaute clique sur une image. La jolie demoiselle très dévêtue va valser dans les décors et disparaît sous la voiture. Et quelques secondes plus tard l'image s'efface pour laisser place à cette phrase : «einen besseren Autovermieter als Sixt ? Gibs nicht» (un meilleur loueur que Sixt ? Il n'y en a pas »* et on se retrouve... sur le site de Sixt !

Plus fort encore, la campagne de pub est signée par une certaine agence Singvogel und Muchovsky. Sur son site, les éléments classiques: sa philosophie, ses idées, son concept, ses collaborateurs et même son chien! Mais là encore, il s'agit d'un leurre, l'agence n'existe pas. Il s'agit tout simplement de Jung von Matt, l'agence de... Sixt.

Je regrette simplement que l'animation du "faux site" de Gibs nicht soit un peu trop baclée mais cela reste une très belle capagne !

Une opération que seule une marque avec une forte notoriété peut se permettre, le problème étant toujours que les sociétés connus ont toujours un peu de mal à se remettre en question.

Félicitations aux équipes de Sixt donc !

Un article largement inspiré de l'excellent site : Influencia !