• 3 Commentaires

Les francais et la cigarette

Hand_and_cigarette
Je viens de lire un petit dossier de presse de l’Institut
National de Prévention et d’Education pour la santé
(INPES) concernant les
français et la santé en 2005 et j’avoue que j’ai été surpris.

En 2005, seul 29,9% des français disent fumer (fumeurs
réguliers et occasionnels) alors qu’ils étaient 33.1% cinq ans plus tôt !

Je ne sais pas pour vous mais j’avais vraiment l’impression
qu’il y avait plus d’1/3 de la population française qui fumait (manque à
l’analyse de savoir s’ils se basent sur les 12 ans et + ou sur l’ensemble de la
population française.

Quoiqu’il en soit, il apparaît que l’augmentation du prix de
la cigarette a véritablement joué en faveur de la baisse du nombre de fumeurs.
C’est la tranche des 12-15 ans qui connaît la plus forte baisse, avec un recul
de 41%
sur la période.

Cela me fait dire que l’interdiction de fumer dans
l’ensemble des lieux publics (dont j’ai déjà parlé) qui devrait arriver après
les présidentielles, va également largement favoriser la chute du nombre de fumeurs, sachant que 60% des fumeurs
affirment vouloir s’arrêter quand 75% des fumeurs ont déjà fait une tentative
d’au moins 1 semaine.

Et puis sujet connexe que nous avons tous en tête :
qu’en est t’il du cannabis ?

30.6% des 15-64 ans affirment en avoir déjà consommé au
cours de leur vie soit une augmentation de 23% par rapport à 2000.

Chez les 15-25 ans cette même données est stable à 48.5%.

Dans tous les cas, c’est une substance facile à trouver
puisque 58% des sondés déclarent pouvoir en trouver facilement dans les 24h.

Pour l‘information, cette analyse a été réalisée par
téléphone sur 30 000 personnes, ce qui assure une représentativité de la population
française (les ages, CSP, région, sexe ayant été pris en compte évidemment).

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Comments :

  1. greg wrote…

    Non je ne peux pas demain, j’ai ma réunion de copro…
    Je t’envoie un mail 😉

  2. clk wrote…

    Je pense que ta surprise est aussi liée au fait que l’étude ne précise pas la répartition géographique des fumeurs. A mon avis, c’est comme pour le divorce avant 3 ans, les stats sont plus élevées à Paris/RP. D’où ton impression que les fumeurs sont plus nombreux que les 29,9% annoncés.

    Bonne réunion de copro 😉